L’intérêt que porte Rémi Bragard pour l'objet scientifique naît pour partie de sa curiosité pour l'exploration de phénomènes naturels

(la caléfaction, la corrosion, la concentration des intensités...). Plus qu'une fascination pour la recherche fondamentale, c'est la capacité d'appropriation de certains modèles qui motive l'expérimentation formelle de ses œuvres.

Il y déploie alors un savoir technique propre, empirique et sculptural.

Désireux de faire coïncider les signes de l'ingéniosité scientifique et l'intelligence de la culture Do It Yourself, il élabore un art dans lequel la hiérarchie de la connaissance est définitivement contrariée.

Que ce soit à partir d'expériences réalisées à partir d'ustensiles de cuisines, (La caléfaction ou la danse infernale de la goutte d'eau), ou dans la mise en sculpture d'éléments mathématiques et graphiques (Liquid Theater), son œuvre joue invariablement du débordement. S'appropriant en amateur le langage d'une science érudite, l'expérimentant formellement, son art semble s'affirmer comme l'endroit d'une défiance symbolique à l'autorité de la connaissance.

La collection de revues scientifiques grand public constituée par l'artiste relève de ce même intérêt pour la rencontre des savoirs, il trouve dans ces outils de vulgarisation les éléments d'une langue déracinée et inventive.

Le recours nécessaire à la métaphore pour transmettre ou expliciter des notions et des concepts abstraits, et la mise en rapport d'images non-exclusivement scientifiques, participent à l'élaboration d'une grammaire ouverte à l'interprétation. Et c'est dans cet interstice, à l'endroit ce décalage que travaille Rémi Bragard.

À partir de gestes simples (assemblage, pliage, déplacement...), il interroge la production ou la perte du sens par la mise en résonance d'éléments hétérogènes (graphiques, sculpturaux...).

Si elles puisent de manière assez pointue dans des champs de références spécialisées, les œuvres de Rémi Bragard n'en restent pas moins des formes familières à appréhender directement. Bien qu'étroitement liées au monde scientifique elles sont d'abord des propositions opérantes, efficientes dans le réel, des pièces actives offertes à l'expérience de chacun.

 

Guillaume Mansart