Rémi Bragard / Planetaria, éditions P

Depuis les premiers planétaires, modélisations du système solaire, jusqu'à l'ère moderne des planétariums, il était d'usage de représenter les corps célestes et leurs mouvements grâce à des instruments mécaniques.
Le projecteur planétarium, machine opto-mécanique aux allures d'insecte capable de produire des dizaines de milliers de points lumineux, permettait une représentation du ciel visible depuis la Terre. Le public se rassemblait dans l'obscurité pour vivre une expérience commune, l'observation d'une chorégraphie automatisée dessinant les astres et leurs constellations, celle d'une horlogerie sophistiquée capable de jouer leurs courses et d'accélérer leurs mouvements, en véritable théâtre du temps et de l'espace. R. B.

Ce livre rend hommage à trois personnages que j'ai rencontrés, Frank Kovac, Owen Phairis et Gary Likert. Nous partageons la même obsession pour ces instruments fascinants utilisés avant la révolution numérique.

 


• titre : Planetaria
• auteurs : Rémi Bragard / et Vincent Lloyd, Richard H. Emmons, Céline Flécheux
• éditeur : éditions P
• type : livre d'artiste
• versions Fr et Angl
• illustrations : 46 photographies couleurs
• façonnage : broché - couverture souple
• format : 22 x 30,5 cm
• poids : 397 g
• nb de pages : 96 pages
• ISBN : 978-2-917768-74-7
• prix : 13 €
• sortie : septembre 2019

• le projet et les voyages ont été réalisés grâce au soutien des Mécènes du sud et de la DRAC Région Sud.
• l'édition a été financée par le Département des Bouches-du-Rhône, le RIAM festival et la Région Sud.

Diaporama - teaser de l'édition "Planetaria", qui sortira en septembre 2019 aux Editions P.


Ces recherches m’ont permis de concevoir un livre d’artiste dédié à une petite communauté de passionnés d’astronomie qui fabriquent des planetariums dans un esprit purement “outsider“.
Un esprit qui pourrait avoir été frappé par une collision entre l’art et l’astronomie.
Ce projet d’édition, Planetaria, rassemble des photographies et des documents de recherches issus de voyages effectués en novembre 2015 et avril 2017 aux Etats-Unis.
Dans ce livre je présente trois personnes, trois autodidactes dingues d’astronomie.
Frank Kovac a construit pendant dix années un planétarium au fond de son jardin du Wisconsin, perdu dans les North Woods. Un globe mécanique en bois de 7m à l’intérieur duquel il a peint à la peinture phosphorescente le nombre d’étoiles visibles à l’œil nu dans l’hémisphère nord.
Owen Phairis détient la plus grande collection de projecteurs du système solaire, à Big Bear Lake, Californie. Dans un hangar sont entassées toutes ces machines, un concentré d’histoire et potentiellement des centaines de milliers d’étoiles.
Gary Likert, fondateur de l’association “homemade planetarium“ archive et collectionne les projecteurs artisanaux, sa collection comme son planétarium se trouvent au fond de sa grange, à Gallatin, Tennessee.